RABAIS SPÉCIAUX pour MILIEUX DE GARDE  et ÉCOLE : contactez-nous pour obtenir votre code promo

Chaque livre est conçu sur mesure et avec amour dans notre atelier à St-Jean-sur-Richelieu

Campagne de financement École – Garderie – Organisme

Livraison GRATUITE partout au Canada

Opposition : 5 interventions gagnantes pour intervenir avec votre enfant

Voir tous les articles

Ils sont hauts comme trois pommes, désobéissent délibérément et s’affirment avec la puissance d’un tank qui, sur son passage, fait voler en éclat l’harmonie familiale et votre confiance en vos compétences parentales. Ne sachant plus quoi faire devant cette opposition constante, vous avez envie de baisser les bras, car la confrontation vous épuise et fait naître en vous un sentiment de culpabilité? Surtout pas ! Ne rien faire risque, au contraire, d’aggraver la situation et de nuire à son développement.

Comment agir et réagir? Nous vous partageons 5 interventions gagnantes à appliquer avec votre enfant qui s’oppose.

Intervention gagnante no 1 : se questionner sur la source

Plusieurs éléments peuvent entraîner l’opposition, un comportement plutôt déstabilisant :

  • Certains traits de personnalité (enfant anxieux, surdoué, habile à argumenter)
  • Sentiment de ne pas être reconnu dans ses besoins, dans son individualité et dans sa recherche d’autonomie
  • Discipline inappropriée ou inexistante (parents qui n’imposent pas de limites, qui répondent aux crises de l’enfant en lui donnant ce qu’il veut ou qui perdent le contrôle et s’emportent)
  • Lien parent-enfant fragile ou inexistant (parents absents, désinvestis, non disponibles)
  • Situation difficile (séparation, deuil, déménagement, arrivée d’un autre enfant, etc.)
  • Trouble génétique ou neurologique (TDAH, trouble du spectre de l’autisme, syndrome de Gilles de La Tourette, etc.)

Il est possible que, sans le savoir, vos actions soient la source de ce comportement chez votre enfant. Vous pouvez vous taper sur la tête OU être indulgent envers vous-même et profiter de l’occasion pour apprendre de nouvelles manières saines et constructives d’agir et de réagir.

Intervention gagnante no 2 : offrir sa présence

Pour votre enfant, vous êtes plus qu’un parent, vous êtes un guide, une figure d’exemple et de sécurité. Le plus beau cadeau à lui offrir est votre présence qui lui enseignera à être présent à lui-même et aux autres. C’est simple ! De la qualité de votre présence découle la qualité de votre relation.  

Intervention gagnante no 3 : miser sur la discipline positive

Soyez plus malin que votre enfant. Puisque le mot « non » est souvent un déclencheur de crise, optez plutôt, si le contexte s’y prête, pour le « oui, mais ». Par exemple, si votre enfant vous demande s’il peut manger un biscuit, répondez : « Oui, mais quand tu auras rangé tes jouets ».

Dans le même ordre d’idées, au lieu d’imposer, offrez un faux choix. Vous souhaitez que votre enfant mette ses bas ? Au lieu de dire : « Mets tes bas », dites plutôt : « Tu mets les bas rouges ou les bas bleus ? » Ainsi, il a l’impression de faire un choix et se sent compris dans son besoin de devenir autonome.

Intervention gagnante no 4 : opter pour le renforcement positif

Soulignez les bons coups de votre enfant et offrez-lui votre attention lorsqu’il se comporte bien. Encouragez ses bons comportements et dites-lui combien vous êtes fier de lui quand il vit de petites et grandes victoires.

De plus, motivez ses comportements positifs dans des situations où il a l’habitude de s’opposer. Par exemple, si la routine du dodo est à améliorer, divisez-la en étapes sur un tableau (se brosser les dents, prendre son bain, mettre son pyjama et aller au lit). À chaque étape complétée sans opposition, ajoutez un collant au tableau. À 3 collants sur 4, offrez-lui un privilège non matériel comme une activité spéciale avec vous ou la lecture de 2 histoires au lieu d’une avant le dodo.

Intervention gagnante no 5 : définir ses valeurs, ses limites et les conséquences

Comme on l’a mentionné dans notre article Enfant et utilisation saine des écrans : mission possible, définir vos valeurs en tant que parent et famille est primordial. Santé, équilibre, respect, honnêteté… bref, faites la liste des valeurs les plus importantes pour vous. Ces valeurs appuieront vos arguments pour faire comprendre à votre enfant ce que vous souhaitez sincèrement pour lui lorsque vous le disciplinez.

Une fois vos valeurs définies, vous aurez plus de facilité à établir vos limites et les conséquences s’il les dépasse. Le tout réuni forme la discipline en 4 temps :

  • Nommer les faits en lien avec vos valeurs :

Ne pas m’écouter quand je t’explique des consignes est irrespectueux.

  • Expliquer le lien avec vos valeurs :

Le respect est une valeur importante pour la famille et tu manques présentement à celle-ci.

  • Nommer la limite :

Je vais compter jusqu’à 3. Et si à 3 tu ne m’écoutes toujours pas…

  • Nommer la conséquence :

Je t’envoie 5 minutes dans ta chambre.

En terminant, on tient à vous rassurer : l’opposition est bien souvent la manifestation de quelque chose qui ne va pas. Dans ce cas, nos 5 interventions gagnantes vous aideront à garnir votre coffre à outils pour venir à bout de ce comportement. Malgré tous vos efforts, vous ne voyez pas de changements? Parlez-en à votre médecin de famille ou votre pédiatre. Il pourra vous diriger vers les bonnes ressources.

Chez Ton livre Ton histoire, on veut donner la piqûre de la lecture aux enfants afin qu’ils cultivent leur imaginaire et leur créativité. Quelques suggestions de livres personnalisés pour vous inspirer :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser ...